Courriers des lecteurs

Courriers des lecteurs (4)

dimanche, 05 avril 2015 22:22

Slams de lecteurs de Sami

Écrit par

LES PARENTS

Auteur : Anas (de Lavaur)

Les parents, ils sont énervants avec leurs idées

Ils veulent toujours qu'on arrive à tout faire selon leurs volontés

ça m'énerve, je deviens vulgaire

mais je pense pas aux effets secondaires

Je sais que c'est normal, je les aime quand même

car ils me rep^chent souvent à la petite cuillère

Je suis pas un ange

je les remercie de cet amour qu'ils me donnent

ils sont gravés dans mon coeur

jusqu'à ma mort

Je vous aime papa et maman.

 

 

SPECIALE DEDICACE A LA VILLE DE ROUBAIX

Auteur : Vianney ( de Lavaur)

Avant j'habitais Roubaix

Julien Delmaire vit aussi dans cette belle cité

C'est un slameur très très bien

qui écrit des textes stylés.

Je ne sais pas si vous l'avez déjà écouté.

J'aime bien sa bonne humeur et sa gaieté.

Tous ceux qui habitent à Roubaix

On les appelle les Roubaisiens et les Roubaisiennes.

A Roubaix il y a ma famille :

ma grand-mère, mon grand-père, mon parrain et ma marraine.

A Noël on se trouve autour de cadeaux

on se couche tard, à 5h30 du matin

et même des fois, on ne dort pas de la nuit.

Pour le nouvel an, on se retrouve avec toute la famille aussi.

On fait la fête et on fait nuit blanche.

Pour ça on a plus d'un tour dans notre manche.

pour moi, Roubaix, c'est une ville pleine d'ambiance

et c'est une ville très bien pour moi.

 

J'EN AI MARRE QU'ON ME POURRISSE LA VIE

Auteur : Thomas ( de Lavaur)

J'en ai marre qu'on me pourrisse la vie

Depuis le CE1, dans mon école à St Denis,

ils n'arrêtent pas, ils sont tous contre moi

Et ça me pompe l'air

On me fait des fucks, j'ai envie de frapper

Je suis souvent convoqué

dans le bureau du directeur.

C'est énervant, il me crie dessus,

je pleure.

Je rentre en CM1, ça se passe bien.

Je quitte la Réunion, je déménage en France

et là, ça recommence.

Pas aussi dur, mais quand même

j'arrive en CM2.

ça s'améliore.

J'arrive en 6ème et j'en ai marre

Des observations, et une mauvaise moyenne.

J'arrive en 6ème SEGPA, c'est mieux.

Plein de potos, une bonne moyenne,

ça fait du bien.

Des parents contents.

Un nouveau garçon.

 

LA LUNE

Auteure : Lorencia ( de Lavaur)

La lune tous les soirs

brille tellement.

Qu'on l'a mise sur la Une.

Des hommes marchent même sur ses dunes.

Ils vont la détruire, en miettes la réduire

ça sera plus une lune, mais un petit trou de lune.

Ses amies les étoiles la récxonfortent

pour lui dire qu'elles penseront à elles

tous les jours, à chaque heure,

à chaque minute qui passe.

Et la lune les remercie.

Elle aussi pensera à ses amies les étoiles

et ses yeux de larmes se voilent.

J'ai découvert ce roman grâce à l'opération Masse critique de Babelio et aux éditions Bayard. Une jolie découverte ! Voici un roman bien dans l'air du temps. On y fait la connaissance des habitants d'un immeuble de cité, venant d'horizons différents. Nous suivons des enfants et leurs voisins durant quelques semaines. Des semaines riches en événements douloureux qui les feront grandir, mûrir et s'ouvrir aux autres.

Ce qui réunit les plus jeunes, Sami, Oscar, Sothy… c'est l'école où ils vont. Certains sont amis, d'autres juste copains de classe, mais ils partagent le même quotidien, des difficultés familiales, des rêves et des angoisses. Chaque famille a son secret, sa blessure et se montre donc solidaire et compréhensive quand les autres ont des soucis.

Après le départ de son père, Sami a vu sa famille voler en éclat. Sa maman est entrée en dépression et passe ses journées à faire des origamis, Jeanne, sa soeur, s'enferme dans sa chambre et communique peu et son père qui a fondé une nouvelle famille l'oublie. Peu à peu, Sami, traumatisé par trop d'événements difficiles à surmonter, se reconstruira au contact d'Ousmane, le sage, avec lequel il se sent bien et entrera en résilience, bien décidé à se réconcilier avec la vie.

Un beau roman d'espoir malgré les coups durs décrits, où l'amitié et la solidarité ne sont pas des mots vains. Une histoire d'aujourd'hui, pour des enfants d'aujourd'hui, souvent malmenés par les soucis des adultes. Une plume tour à tour grave et légère qui nous emmène dans l'univers de chaque personnage, en cherchant à dégager ce qu'il y a de précieux en chacun.
Un roman à donner à lire aux enfants dès 10 ans.

argali22 avril 2013