MON REFRE, COULEUR D'ETE

 

A l’école, ils sont venus le chercher,

mon refré, couleur d’été

Mène-nous chez toi, pas de cris,

tout ira bien si tu nous obéis !

Liberté, égalité, fraternité !

Ha, ha ! quel conte de fées !

Depuis quand faut-il obéir pour être libre ?

ça s’appelle une rafle !

Y manque plus qu’ les baffes !

Et direct, dans l’avion qui t’expédie

au pays de l’agonie.

Mon refré, couleur d’été,

serre les poings, redresse-toi,

la honte n’est pas où tu crois !

Méprise tous ces politiques

Qui ne pensent plus qu’au fric

et ont rayé de leur programme

deux mots : fraternité et âme.

Please publish modules in offcanvas position.