Mes animations

Mes animations

mardi, 28 mai 2019 13:22

NICE, rencontre dans les classes

Nice : rencontres dans les classes de tous niveaux.

Institutrices investies, qui ont gardé leur émerveillement et leur fraîcheur en écoutant un album qui les fait soit rêver, soit pouffer de rire. Des enfants qui posaient des questions intéressantes,

mais aussi très à l'écoute, des enfants qui ont envie d'en savoir plus et vous attendent, vous entourent pour mieux vous connaître, ou se faire connaître, dire qu'eux aussi ils écrivent des histoires, et vous font le serment que dorénavant, grâce à vous, ils vont lire ! Quel beau métier nous faisons, nous, les auteurs !

Merci les classes de St Jeannet pour ces merveilleux moments, merci à Florence leur directrice qui a permis ces rencontres riches de part et d'autre.

Dans la rubrique, "ces enfants, pourquoi on les aime !", il y a des perles venant de ces classes...

Vidéos similaires

mardi, 28 mai 2019 13:02

BORDEAUX, L'ESCALE DU LIVRE

 C'est la deuxième fois que nous pouvons avec mon fils Timothée faire des lectures musicales.

Ambiance chaleureuse, public à l'écoute, enfants qui rient, et pas seulement,

je vois des adultes qui pouffent dans leurs mains, qui écarquillent les yeux, n'imaginant pas

qu'une histoire peut en quelque sorte " bousculer " une maman de cette façon.

Hé oui, quand on a une petite fille sensible avec une imagination toujours prête à

s'embraser, il ne faut pas lui lire "le loup et les sept chevreaux", lui interdire d'ouvrir la porte,

et oublier ses clés. Tous les ingrédients sont là pour que cette petite fille croit fermement

que le loup lui joue un sale tour !

 

Le spectacle mis en musique intensifie les rebondissements et les moments de pure jubilation,

avec un air de Carmen à la clé ( c'est le cas de le dire !).

Les enfants sont invités à participer, ils tapent dans leurs mains, reprennent et chantent

les comptines, bref, un moment de complicité et de joie partagée.

UN SALON QUI APRÈS 19 ANS A TOUJOURS AUTANT DE SUCCES

Une vingtaine d’auteurs et d’illustrateurs, des enseignants investis, des ateliers pour enfants, des rencontres dans les classes, des spectacles, de bons libraires et une super organisation, Voilà la recette d’ un salon qui accueille chaque année 5000 visiteurs.

Les enseignants qui ont travaillé avec leurs élèves sur les livres exposent leurs travaux et les parents ne sont pas peu fiers de découvrir les créations de leur progéniture !

 

Dont voici quelques exemples :


 

 

Merci de tout cœur à Sylvie qui a permis à ce projet d’exister...

 

Cette fois, car je suis allée à Berkeley il y a 4 ans, je suis accompagnée de Matthieu Meaudet, qui prend en charge les illustrations. Vaste programme dans les classes ! Car si en CM2, les petits américains se débrouillent bien en français, il n’en est pas de même dans les petites classes.

Donc le souhait des enseignants est le suivant :

- Faire des histoires avec comme héroïne Essie, en suivant la structure.

- Faire des fables - Inventer une histoire tous ensemble

- Raconter notre expérience d’écrivain avec des documents

- Expliquer la chaîne du livre 3 à 4 classes par jour, je reverrai certaines classes deux fois.

Sylvie, documentaliste, a bien organisé le projet, et nous étions, Matthieu et moi, servis comme des princes, avec nourriture bio, et le soir, quelques sorties improvisées. J’aime San Francisco. Voici ci-dessous un aperçu de cette semaine avec des enseignants chaleureux, investis, enthousiastes. Jean-Philippe m’a amusée avec sa classe d’enfants, mais pas que… il y a aussi deux perruches, des poissons, des tortues…

Dans la cour de l’école, des poules vagabondent, des maternelles jardinent avec l’aide d’un jardinier expérimenté.

Une ambiance qui pourrait faire envie à des écoles françaises, si elles en avaient les moyens… hélas !

Vidéos similaires

mardi, 26 mars 2019 01:08

Animation à La Chapelle ST Luc

Chers enfants, chères documentalistes, chers professeurs, J'ai été ravie de mes animations dans votre région. J'ai rencontré des élèves étonnants, curieux, enthousiastes, spontanés.

vendredi, 22 février 2019 16:48

Les enfants lisent Aimé

Vidéos similaires

A Autrans, au festival du film de montagne, Nils et le terrible secret a été plébiscité par 400 enfants. Les enseignants ont fait preuve d'initiatives remarquables en contactant par courrier une femme sami, (les samis sont un peuple autochtone de Laponie). Cette dernière leur a répondu, donnant à ce livre une connotation chaleureuse qui a marqué les enfants. Rencontre émouvante.

 

TABLE RONDE AVEC OLIVIER TRUC,

spécialiste de polars où les samis sont des héros. Journaliste et correspondant au Monde des pays scandinaves. C'est dire à quel point ses récits sont documentés.

Et haletants. Ses livres : "Le dernier Lapon", et "la Montagne rouge".

lundi, 30 avril 2018 15:39

Histoire de mon prénom à Eyguières

A EYGUIERES,

les enfants de CP et CE1 ont travaillé sur le livre Aimé. Et ont cherché à savoir d’où venait leur prénom, une enquête menée auprès de leurs parents. - Papa, maman, pourquoi m.avez vous appelé comme ça ? Quels rêves aviez vous, me concernant ? De quel artiste, de quel personnalité vous êtes vous inspiré ?

Qui étiez vous exactement au moment où je suis né (e) ?Quels désirs vous portaient ? Les enfants prennent conscience de cette façon de l'amour qui a généré leur venue au monde. Voici le résultat de cette enquête.

mercredi, 01 mars 2017 18:54

Animation à Méteren

Sept classes en une journée, du CM2 au CP et CE1.

Quatre animations, toutes différentes, car les lectures et les attentes des enfants l'étaient.

Aimé : lecture, un moment émouvant, puisque ce livre parle du harcèlement d'un enfant, à propos de son prénom, Aimé. Deux filles se moquent de lui du matin jusqu'au soir. S'ils ne l'ont pas vécu, les enfants comprennent aussitôt de quoi il s'agit, et je vois dans leurs yeux se dessiner peu à peu l'inquiétude. Est-ce que Aimé va s'en sortir ? Et comment ? Quand Aimé, révolté par la méchanceté dont il est victime, hurle sa colère... un ange passe.

Quel enfant n'a pas éprouvé une fois dans sa vie ce sentiment d'injustice si mordant qu'il le dévore jusqu'au moment où, n'en pouvant plus, il laisse s s'exprimer sa fureur ? Ensuite on parle des prénoms, et du choix des parents. Si Aimé s'appelle comme ça, c'est grâce à l'amour que se portait sa maman et son papa, décédé peu avant sa naissance. Dans ce groupe, Jade confie que son prénom signifie " pierre précieuse", et que c'est la raison pour laquelle ses parents l'ont choisi. Lorenzo devait s'appeler Laurent Junior, car son père Laurent, mais sa maman n'a pas voulu.

Anna parce que sa maman avait lu un livre qui l'avait beaucoup ému, Léo parce que ça vient d'un film Matrix que son père adorait. Nicolas, car c'est le pré"nom de son grand-père et que c'est une tradition dans sa famille. Bel échange dans cette classe et je pense que la soir, durant le dîner, les enfants n'ont pas manqué de poser la question à leurs parents :

- Dis, maman, dis papa, pourquoi vous m'avez appelé comme ça ?

Petite anecdote. Après la lecture d'Aimé, je demande aux enfants : " Et maintenant, qu'est-ce que vous allez faire ?".

Dans ma tête, la réponse est qu'il vont questionner leurs parents sur le pourquoi de leur prénom, mais Tibaut me prend au dépourvu en répondant :

- Ben, on va y croire !"