samedi, 29 juin 2013 10:03

SAMI : les sites web en parlent !

SAMI, GOLIATH, OSCAR, OUSMANE ET LES AUTRES... - CLAIRE CLÉMENT

Dans ce roman du quotidien, chacun a ses soucis, plus ou moins graves : Oscar et sa mère sont menacés d'expulsion (voir la brutale scène policière à l'école), Sami compte sur sa sœur Jeanne pour remplacer sa mère rendue dépressive par un divorce, Sothy l'Asiatique voit sa famille victime du racket du frère aîné, Ousmane enfin s'est disputé avec sa fille suite à un mariage forcé... Aussi riche que tourmentée, c'est la société multiculturelle française de notre époque qui s'invite ici, mais sans insistance car les héros sont pudiques.

L'art de Claire Clément, comme dans presque tous ses ouvrages, consiste en un fil conducteur décalé, souvent animalier ou lié à la nature (Fantasia apprécie). La recherche de Goliath sert alors de prétexte à exposer les heurs et malheurs de ce petit groupe attachant. Alors qu'un narrateur externe suit le plus souvent Sami, on frémit pour Oscar, on s'interroge sur Ousmane, on vit tant bien que mal, et toujours ensemble. Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres... (je n'aime pas trop le titre, mais il exprime bien l'idée de solidarité) est une lecture junior ancrée dans la réalité, qui sait l'explorer avec douceur et sensibilité sans en occulter les difficultés.

Et au final, avec Claire Clément, l'avenir est plein d'espoir !

samedi, 29 juin 2013 09:59

SAMI : Ce qu'en dit la presse !

Sami, sick Goliath, search Oscar, order Ousmane et les autres (Bayard jeunesse, avril 2013 Estampilles, 258 pages)

"Plus que l’histoire de Sami et de son lapin c’est celle de toute une cité que nous allons suivre avec une belle galerie de personnages. Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres est un roman résolument moderne qui permet de découvrir plusieurs familles et leur problèmes. Sami, sa soeur Jeanne et leur mère, dépressive. Anaya et Oscar, sans papiers. Ousmane et son passé. Sothy et son grand frère. Tous sont un morceau du puzzle qui compose cette histoire, à la fois simple et tellement compliquée. Les thèmes abordés sont durs, poignants même, pourtant une certaine légèreté se dégage de ce roman. Le ton de l’auteur, avec son jeune narrateur, permet de voir tout cela avec un regard d’enfant. La solidarité, maitre mot de ce roman, qui va permettre à tous d’avancer est très bien mise en scène et offre un beau message d’espoir et d’amour. Enfin le personnage de Goliath, le lapin, ainsi que l’intrigue de sa disparition permettent d’apporter une vraie touche enfantine dans tout ces problèmes d’adultes qui rejaillissent pourtant dans le quotidien des enfants. Dans La petite Caillotte, précédent roman de Claire Clément dans la collection Estampille l’intrigue se situait en pleine nature, elle fait ici le choix complètement opposé avec la cité. Une fois encore pourtant un animal occupe une place presque centrale dans le récit, et la reconstruction d’une famille est au cœur de l’histoire. Ses jeunes héros ne sont pas épargnés par la vie, ce qui rend ses romans terriblement vivants ! Un beau roman plein d’amitié, de solidarité et d’espoir."

Le site de Claire Clément, l’auteur

Les avis d’Argali et Véronique

J'ai découvert ce roman grâce à l'opération Masse critique de Babelio et aux éditions Bayard. Une jolie découverte ! Voici un roman bien dans l'air du temps. On y fait la connaissance des habitants d'un immeuble de cité, venant d'horizons différents. Nous suivons des enfants et leurs voisins durant quelques semaines. Des semaines riches en événements douloureux qui les feront grandir, mûrir et s'ouvrir aux autres.

Ce qui réunit les plus jeunes, Sami, Oscar, Sothy… c'est l'école où ils vont. Certains sont amis, d'autres juste copains de classe, mais ils partagent le même quotidien, des difficultés familiales, des rêves et des angoisses. Chaque famille a son secret, sa blessure et se montre donc solidaire et compréhensive quand les autres ont des soucis.

Après le départ de son père, Sami a vu sa famille voler en éclat. Sa maman est entrée en dépression et passe ses journées à faire des origamis, Jeanne, sa soeur, s'enferme dans sa chambre et communique peu et son père qui a fondé une nouvelle famille l'oublie. Peu à peu, Sami, traumatisé par trop d'événements difficiles à surmonter, se reconstruira au contact d'Ousmane, le sage, avec lequel il se sent bien et entrera en résilience, bien décidé à se réconcilier avec la vie.

Un beau roman d'espoir malgré les coups durs décrits, où l'amitié et la solidarité ne sont pas des mots vains. Une histoire d'aujourd'hui, pour des enfants d'aujourd'hui, souvent malmenés par les soucis des adultes. Une plume tour à tour grave et légère qui nous emmène dans l'univers de chaque personnage, en cherchant à dégager ce qu'il y a de précieux en chacun.
Un roman à donner à lire aux enfants dès 10 ans.

argali22 avril 2013

mercredi, 03 avril 2013 23:03

PRIX DES INCOS 2018

HOURRA !

Dans la catégorie CE1, AIME a conquis les enfants. 72.000 votants !!! Benjamin Strickler ( l'illustrateur) et moi ( l'auteur ) avons été agréablement surpris , car dans cette tranche d'âge, tous les albums étaient magnifiques. AIME est un livre émouvant et je me disais que les enfants préfèreraient un livre plus amusant, plus comédie.

Hé bien, non ! Une fois de plus, mon intime conviction se confirme : les enfants aiment ce qui est grave, touche leur coeur et même amène quelques larmes !

MERCI à TOUS LES ENFANTS QUI ONT VOTE pour AIME !

Page 22 sur 28

Mes animations

Revue de presse

Liens Web